image


Pret: 15 Lei

TECHNIQUE ET LANGAGE ISSUS DE LA TRADITION POPULAIRE ROUMAINE DANS LES OUVRES POUR VIOLON DE GEORGE ENESCU este o lucrare in limba franceza cu carcater stiintific din domeniul muzicii. Autoarea franceza aduce o completare istoriei muzicii prin prezentarea unor tehnici si limbaje artistico-muzicale traditionale romanesti in operele pentru vioara a marelui compozitor George Enescu.

Autor: Drd Liliana Isabela HAIDER.

ISBN 978-973-88652-2-8

"L’hypothèse d’un emprunt au folklore dans les œuvres de George Enescu est émise et se vérifie en vertu des analogies structurales ressenties intuitivement ou mises en lumière sur deux plans par voie d’analyse. Ces plans sont selon Speranta Radulescu: le plan « actuel », obtenu par une analyse comparative des transcriptions musicaux populaires et des partitions du compositeur et le plan « virtuel », qui est celui des systèmes sonores, modaux, rythmiques, des principes et des techniques de construction au niveau de la mélodie, de l’harmonie, du rythme, de l’architecture, etc., ces niveaux étant impliqués dans la structure même des textes musicaux à analyser.
Les similitudes révèlent un emprunt hypothétique alors qu’elles ne sont pas simplement vagues et accidentelles, mais au contraire, marquées et constantes et elles se confirment par la répétition et, par conséquent, ne peuvent pas s’expliquer par un simple jeu du hasard.

« Les similitudes sur le plan « actuel », dont l’existence est vérifiée par la confrontation terme à terme des syntagmes apparentées se manifestent par leur isomorphie ou homologie formelle, partielle ou totale et s’expliquent par la citation dans le discours enescien de fragments populaires, le degré de fidélité des citations étant variable, car elles vont du découpage inaltéré à la paraphrase. »

 La technique de la citation caractérise particulièrement la première période créatrice du compositeur ; mais nous pouvons estimer qu’il est possible de la trouver également dans ses œuvres de maturité. Enescu n’abandonne pas la citation mais seulement il la transforme partiellement en réduisant ou en augmentant par exemple les dimensions temporelles des fragments empruntés.
A l’époque de ses premières compositions Enescu a eu recours à l’insertion de mélodies populaires complètes ou fragmentaires au moyen des citations, dont des airs de danse, des mélodies et des chansons véhiculés par des lautari de Moldavie et de Valachie. Des tels exemples sont fréquents dans les deux Rhapsodies roumaines et dans le Poème Roumain ; les mélodies Mugur mugurel, Am un leu si vreu sa-l beu, Sârba popilor, Sârba lui Pompieru, Ciocârlia, coexistent avec d’autres mélodies inventées en style populaire et dont le coloris moldave est marqué par des cadences spécifiques à cette région.
Un autre musicologue roumain, Mircea Chiriac, a remarqué par rapport aux thèmes utilisés dans les rhapsodies de George Enescu que les mélodies de danse se transforment par variation en chansons et vice-versa, la conversion, au moyen d’un rythme différent correspondant à une pratique folklorique."
- Drd. Liliana Isabela HAIDER

 

 

 

Web Design by

Editura 3D ARTE